CFPA Bougaa

CFPA Bougaa

Enseignement professionnel : Un délai supplémentaire aux privés pour se mettre en conformité

Les établissements privés de formation professionnelle disposent encore de temps pour se conformer au cahier des charges. Le ministère de la Formation professionnelle a, en effet, prorogé d’une année le délai fixé initialement au 31 décembre prochain.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - La mise en conformité des établissements privés de formation professionnelle n’interviendra finalement pas en cette fin d’année. Le ministère de tutelle a décidé de décaler l’ultimatum d’une année. 
Une journée d’étude sera consacrée à l’organisation et la gestion du secteur privé. Il s’agira, essentiellement, de définir les modalités relatives aux examens et à l’inspection pour permettre à ces établissements d’être en conformité avec  les dispositions du nouveau cahier des charges qui leur sera désormais imposé. 
L’annonce a été faite par le ministre de la formation Professionnelle au cours de la conférence nationale lors de laquelle il a évoqué la relance du dossier du baccalauréat professionnel. 
Ladite conférence, qui clôture une série de rencontres régionales, s’est clôturée hier avec une série de recommandations devant servir de base pour une feuille de route dans plusieurs domaines, notamment la révision de la procédure d’acquisition, d'affectation et de gestion des équipements et des compléments d’équipements, la création d’établissements publics dédiés exclusivement au mode de formation par apprentissage, la révision du système d’évaluation du cursus de la formation professionnelle initiale et d’émettre des propositions et des recommandations ». 
Comme à chaque fois, la problématique de l’adaptation des formations aux besoins du marché a été évoquée. Les participants à la conférence nationale ont  insisté sur la nécessité d’établir un partenariat solide avec le monde économique, le développement de la formation en entreprise pour les élèves de l’enseignement professionnel, l'élargissement du partenariat en visant une meilleure implication des partenaires en matière d’élaboration, d’actualisation et d’adaptation des programmes de formation, d’accueil des formateurs en immersion professionnelle.
N. I.

Publié par Nawal Imès dans le quotidien le Soir d’Algérie le 12.11.2019



13/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres